Georgia, Cassandra, Shaili, Andrea et l'Oulipo... : « Je peux aller jouer chez Alice ? »

7 avril 2016


Suite à la visite de Georgia, voici donc la proposition de Cassandra, Shaili et Andrea. La méthode OULIPO utilisée ? S+7 ! Le principe ? Remplacer dans un texte chaque nom par le septième nom qui le suit dans le dictionnaire !:)



Le texte original de Georgia (Les Absents p. 15, « Alice ») :

Je savais son numéro de téléphone par cœur. Nul besoin de le noter. Il était une promesse de bonheur. Je l'avais quand même inscrit, par cœur.

« Je peux aller jouer chez Alice ? »

Le plus souvent, la réponse était oui, car Alice était ma cousine. Mais surtout parce qu'elle avait une vie chahutée, et qu'il était admis dans la famille qu'elle avait besoin d'être entourée.

Le S + 7 proposé par Cassandra, Shaili et Andrea :


Je savais son numide de télépointage par coffre-fort. Nul besoin de le noter. Il était une promo de bonification. Je l'avais quand même inscrit, par coffre-fort.

« Je peux aller jouer chez Alice ? »

Le plus souvent, le repos était oui, car Alice était mon couteau. Mais surtout parce qu'elle avait un vieillissement chaîné, et qu'il était admis dans le fanatisme qu'elle avait besoin d'être entraidée.
Tags : rencontre, lecture, écriture, auteurs
les auteurs | Posté par Christèle Dufour

Anthony Pastor à La ciotat... par Fiona !:)

7 avril 2016


Le 7 mars dernier, Anthony Pastor était à la Ciotat. Vous n'y étiez pas ? Pas de panique Fiona a réalisé, pour vous, un diaporama qui retrace toute la rencontre... et en plus il est téléchargeable !!!:) Alors qu'est-ce qu'on dit ? Merci infiniment Fiona pour ce super boulot !!!!:)

(Pour accéder au diaporama et le télécharger, cliquez sur l'image si dessous)
Tags : rencontre, photos, écriture, auteurs
les auteurs | Posté par Marina

Victorine et la petite lumière...

30 mars 2016


Ce livre est énigmatique ! À certains moments, je nai pas su quoi penser, surtout à la fin... L'auteur parle avec la nature et avec un enfant mort. Mais la mort existe-t-elle ? L'enfant avec qui l'auteur parle, est-il réel ou l'invente-t-il pour donner un sens à sa propre vie, car il vit seul dans ce village ? C'est étrange j'ai plein de questions et néanmoins ce livre m'a beaucoup plu. En tout cas, je le recommande vivement !:) V.

photo : M.Giroux
Tags : lecture, écriture, Avis
pour ou contre | Posté par lycée adam de craponne 202 victorine

Didier Tronchet invité d'une émission !;)

29 mars 2016




Dernière rencontre du prix pour Didier qui était l'invité ce matin d'une vraie-fausse émission littéraire au Lycée Saint-Jean Garguier !:) Didier rencontrait pour l'occasion 3 auteurs, des musiciens chanteurs, une psychanalyste, une photographe et un dessinateur..., le tout sous la houlette d'une présentateur de chic et de choc !!!:) Un très grand moment : "Je pense que les générations qui viennent vous s'en sortir beaucoup mieux que nous !!..." a commenté Didier !;) Merci les jurés, vous avez été épatants !!!:)

(clic droit sur les photos pour les voir en grand)
Tags : rencontre, photos, écriture, auteurs
les auteurs | Posté par Samantha

Alain Bujak et Piero Macola au Lycée Fabre

22 mars 2016


Jolie discussion ce mardi à Carpentras. Le fils d'un tirailleur participe à la rencontre entre Alain Bujak, Piero Macola et les jurés du Lycée Fabre. Youssef remercie les auteurs et leur dit BRAVO... Grosse émotion collective...:)

(clic droit pour faire apparaitre la photo en grand)
Tags : rencontre, écriture, auteurs
les auteurs | Posté par Marie-Jo

Merci Lola Lafon...

18 mars 2016


MERCI. OUI MERCI.
Le mot est simple, souvent galvaudé, mais c'est d'emblée le premier qui me vient à l'esprit.

J'ai eu la chance et l'immense plaisir de participer à la rencontre avec Lola Lafon autour de son ouvrage intitulé La petite communiste qui ne souriait jamais et adapté de la vie de Nadia Comaneci.



Mes camarades et moi de l'atelier lecture, à l'origine de cette initiative, avions déjà été emballés par le livre. Mais à l'aune de l'auteur et de ses éclairages, nous le sommes d'avantage encore.

Flot de questions et de réponses, échange sublimé par la personnalité de Lola Lafon, son sourire prévenant, son enthousiasme et sa curiosité intellectuelle à notre égard.

Je me suis senti LIBRE, à l'intérêt qui nous a été témoigné, à la pertinence du débat à la bonne humeur permanente. Tout m'a permis d'oublier le milieu carcéral et ses carcans.

C'est en grande partie grâce aux intervenants et enseignants de l'atelier lecture, qui, au même titre que Lola Lafon, donnent de leur temps pour atténuer la détention.

J'aimerai rendre hommage à cette démarche altruiste qui se fait de plus en plus rare en ces périodes troubles. Je finirai ce post comme je l'ai commencé : en mon nom et au nom de mes compagnons d'infortune... MERCI
Tags : rencontre, lecture, écriture, Avis, auteurs
ateliers, les auteurs | Posté par Jean Garcin

Barthélémy vu par A. du Centre Pénitentiaire

17 mars 2016


Avec Barthélémy, l'enfant sans âge, on est immédiatement plongé dans l'histoire et... l'Histoire. Elle est continuelle et on peut la comprendre du début à la fin. Un être humain qui ne meurt jamais. Il devient enfant lorsque la mort le prend. Le suspense est palpable à la fin de cette histoire. Avec un dessin enfantin et des paroles d'adultes décalées, c'est le thème de la vie qui est à chaque instant dépendante de la mort. Le dessin me rappelle Tintin. Mais je trouve cela dommage que ce soit un jeune garçon qui pense à mourir même dans ces circonstances exceptionnelles.

Et si Tintin décidait de voyager avec Barthélémy ?:) (clic droit pour voir l'image en grand)
Tags : lecture, écriture, Avis
pour ou contre | Posté par Jean Garcin

Il faut trembler pour grandir... Rencontre avec Georgia Makhlouf

16 mars 2016


Les mots sont de René Char mais les lycéens (1ère L/ES + italien) cet après-midi là le savent : ils auraient pu être ceux de Georgia Mahklouf....

Mon père ne parlait pas arabe, j'ai donc grandi dans un milieu très francisé, tant et si bien que j'ai fini par croire que j'étais française. Ce n'est qu'en arrivant à Paris que j'ai compris que j'étais libanaise...

Et puis, c'est expression qui résonne encore dans les têtes de nos jurés : Je ne te fais pas entrer, mon bureau, c'est Beyrouth...


(Clic droit sur la photo pour la voir en grand)
Tags : rencontre, écriture, auteurs
les auteurs | Posté par Isabelle

Avis de Lili sur la Peau de l'Ours - Lycée Appollinaire de Nice

14 mars 2016


Dans le roman La Peau de l’Ours , Joy Sorman utilise les codes de la mythologique grecque et la modernise à sa manière. Elle montre la relation, l’accouplement entre humains et bête (animale) et cela rappelle beaucoup le minotaure qui était mi-humain, mi-taureau. Avec la représentation de l’ours, il y a donc un côté merveilleux et à l’opposé un coté sauvage.


Nous sommes à la fois être immergé à la place de l’ours, dans sa tête et sa peau et en même temps on peut observer, par analogie, la brutalité de certains hommes envers les femmes, comme dans la scène effrayante du viol. Ce roman explore la frontière entre Humanité et Bestialité. C’est une manière d’avoir un nouveau regard sur le monde de la bestialité.

crédit photo : Gopro
Tags : lecture, écriture
pour ou contre | Posté par lili

Simon Rousssin rencontre Anthony Pastor : On en parle dans la Presse !:)

12 mars 2016


les auteurs, Presse | Posté par Marina
Suivant >
< Précédent