Compte rendu de la Méjanes

6 janvier 2014


La bibliothèque Méjanes est composée de plusieurs bâtiments différents où sont installés : la vidéothèque d'art lyrique et de danse, l'espace numérique, le centre Albert Camus, l'espace jeunesse et adulte, la salle d'étude, la salle de presse, la salle de cinéma, l'emphithéâtre de la verrière... Elle a été créée en 1786. A l'origine, elle fut installée au-dessus de l'actuelle mairie qui possédait une importante collection de livres.
Actuellement, elle occupe les locaux, d'une ancienne usine d'allumettes. Elle contient environ 30 000 romans. Au sous-sol, nous pouvons trouver plus de 60 000 anciens livres, journaux ... qui sont conservés à une température ambiante pour qu'ils ne se dégradent pas. Les livres sont classés par ordre alphabétique, et par genre.
Quand des livres sont perdus, les bibliothécaires ont beaucoup de mal à les retrouver pour les ranger à leur place. A la bibliothèque Méjanes et dans les bibliothèques en général les rôles des bibliothécaires sont répartis de la manière suivante : à leur arrivée, les livres sont déballés puis répertoriés dans les ordinateurs de la Méjanes. Et enfin ils sont plastifiés et étiquetés. En attendant, une nouvelle annexe va s'ouvrir à Aix Les Milles.
Tags : bibliothèque
visites pro | Posté par Cindy et julie

Signature de la charte à la médiathèque de Hyères

16 octobre 2013


Signature de la charte à la médiathèque Saint-John Perse (Hyères),
en présence des élèves de 1ère STAV,
de l'équipe pédagogique et des libraires partenaires (Charlemagne et la Soupe de l'espace) :

http://www.hyerestv.com/sujet/sujet1072.html
Tags : librairie, bibliothèque
visites pro | Posté par CDI LEGTA AGRICAMPUS

Rencontres à Pertuis

18 janvier 2013


Padreddii Anna et Elise Boulet 2°9

Compte rendu de littérature et Société
Le jeudi 15 novembre, nous sommes allés à la bibliothèque de Pertuis. Les cinq femmes nous ont accueillies dans la partie réservée aux enfants, puis nous ont offerts leurs connaissances concernant le métier qu’elles exercent. Tout d’abord pour accéder à ce métier de nos jours il faut passer un concours des métiers du livre, ou bien des études littéraires. Il faut être passionné de livres et aimer le contact avec les gens. Il faut également faire la promotion du livre.
Les livres de la bibliothèque viennent d’achats effectués sur des marchés publics avec des grossistes (libraires). Les livres sont choisis sur différents critères : information diffusée à la radio, les critiques de magazines, selon les suggestions des lecteurs, ou encore selon des reportages littéraires. Tous les livres sont proposés avec une objectivité totale.
Les livres sont classés de manière simplifiée avec la classification de Dewey ou avec des gommettes de couleurs pour les livres en catégorie enfant.

Les livres les plus empruntés sont les romans policiers, Tom-Tom et Nana et Max et Lili pour la catégorie enfants, les BD adultes, ou encore les romans fantastiques. Il y a environ 2630 lecteurs actifs. Les visiteurs sont conseillés en fonction de leur demande, et le personnel s’aide des logiciels de recherches sur les ordinateurs ainsi que de leurs connaissances.
Les livres restent environ 10 ans sur les rayons ou dans les archives. Les livres anciens en mauvais état sont jetés. Les livres en bon état sont distribués soit à des associations, soit à des écoles. Au dernier sondage la bibliothèque possédait environ 33 387 livres, dont environ 10600 livres jeunesses et 1160 livres pour ados. Le personnel ne peut pas lire tous les livres sortis en rayon même s’ils essayent d’en lire la plupart. Chaque année des événements se déroulent à la bibliothèque comme des rencontres avec des auteurs ou encore des ateliers de lecture pour les plus petits, et pour les plus grands, un travail avec un slameur.

La journée d’un bibliothécaire est assez chargée, il lit, il classe et range ainsi que renouvelle les stocks. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, on peut vivre de ce métier. Tous les employés qui constituent le personnel sont salariés. La bibliothèque a un budget de 25 000€ par an, 8000€ pour les animations, et 5000€ pour les abonnements aux magazines. Cette bibliothèque existe depuis 1976 mais elle est devenue municipale en locaux depuis 1996. Ils ont différents partenariats comme les écoles de Pertuis, le lycée, les crèches et les restaurants du cœur. Leur participation au Prix littéraire consiste à faire venir le jeune public pour les faire lire davantage et développer davantage leur tout nouveau rayon qui leur est réservé.


Le jeudi 22 novembre, nous sommes allés à la librairie « Mot à Mot » de Pertuis. Un homme nous a accueillis dans la partie réservée au personnel ; leur réserve, puis nous a offerts ses connaissances concernant le métier qu’il exerce depuis environ 25 ans. Cette librairie a été fondée en 1987. Pour commencer, les livres sont choisis selon les distributeurs (représentants). Contrairement à la bibliothèque, les livres restent beaucoup moins longtemps en rayon, seulement 2 à 3 mois ; s’ils ne sont pas vendus, il y a la possibilité de les retourner aux vendeurs sinon ils sont mis au pilon (ils sont jetés). Les livres sont classés par rayon, par besoin du lecteur ainsi que par logique et géographie du magasin. Comme à la bibliothèque tous les livres ne sont pas lus, mis à part ceux qui ont une étiquette avec un cœur, cependant le personnel lit régulièrement.
Les genres de livres qui se vendent le plus sont la littéraire française, les romans policiers ainsi que les livres pour adolescents (histoires de vampires ou romans fantastiques). Les types de clients achetant le plus de livres sont en majorité des femmes.
Le plus grand acheteur a dépensé près de 3500€ de livres par an. L’éditeur avec lequel ils travaillent le plus est « Gallimard ». Ils utilisent différents moyens qu’ils leurs permettent de se tenir à jour comme les magazines, les émissions de télévisions, ou encore un logiciel sur internet : « Datalis ».
La librairie ne participe en aucun cas au marché des e-book. Par jour, en moyenne 200 à 300 livres sont vendus, au mois d’octobre 4291 ont été vendus. Les clients sont conseillés selon leur gout (on leur pose des questions afin de les déterminer) et selon ce qu’ils désirent. Différents évènements se déroulent à la librairie, comme ce trimestre, 3 auteurs leur ont rendu visite.

Les études nécessaires pour devenir libraire sont les mêmes que pour les bibliothécaires (I.U.T des métiers du livre en 3 ans). Les motivations pour faire ce métier sont similaires à celles des bibliothécaires : aimer les livres, la lecture, et le contact avec les clients. La journée d’un libraire consiste à s’occuper des clients, organiser des rendez-vous, passer des commandes. Les rôles au sein de la librairie sont répartis sur plusieurs personnes par genres de livre.
Leurs différents partenariats sont des associations culturelles, et l’association des Libraires du Sud. Ils participent au Prix littéraire parce que « c’est amusant » et que cela permet de se faire connaitre.
Malheureusement, de nos jours, le marché du livre est en crise à cause des e-book (vendus en ligne). Comme nous pouvons le remarquer, la bibliothèque et la librairie présentent certaines similitudes.

Nous tenons à remercier tous le personnel de la bibliothèque ainsi que celui de la librairie qui ont eu la gentillesse de nous recevoir, et d’avoir partagé leurs connaissances du métier avec nous.
Tags : Avis, bibliothèque, librairie, rencontre
visites pro | Posté par milan

Visite métiers du livre


Page 1 / 1

1 janvier 1970


| Posté par

1 janvier 1970


| Posté par

1 janvier 1970


| Posté par

1 janvier 1970


| Posté par

1 janvier 1970


| Posté par

1 janvier 1970


| Posté par
< Précédent